Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 May

Jardin communicant

Publié par Béatrice Darmagnac

lotus-Tucson-essai-1-copie.jpg

 

 

 

Le Projet plastique

Basé sur le principe de captation de l’hygrométrie ambiante, eau en présence non exploitée, j’ai créé une pièce artistique, un « Lotus » de grande taille (8m ou plus) très esthétique, qui, sous ses inquiétudes plastiques, met en évidence des techniques de captation aqueuse reproductible en milieu désertique.

Cette eau captée, canalisée, fait naître un jardin, que les locaux peuvent entretenir, pour l’aspect décoratif ou nourricier, ou tout simplement en plantes pionnières, puis en landes, que suggère ce type d’espace. C’est une pièce participative.

 

C'est un "jardin communicant" : une série d'objets reliés répondront à des stimulations induites par des capteurs placés sur la pièce plastique à Tucson Arizona, au sein de B2 (Biosphère 2) et résonnera dans le monde entier, là où seront placés les objets reliés. (Travail développé sur ce même principe de questionnement de l'espace et la simultanéité avec le projet "Alliance Cube".)

Je construis cette pièce avec la collaboration proche et indispensable de l'association Blackbirds basée sur Montpellier et en la personne de Nicolas Merle, instigateur de l'aventure Blackbirds.

Ce projet a été mis en place au mois de septembre 2014 au sein de l’unité 3157 Iglobe, en collaboration avec Biosphère 2 et la personne de John Adams, directeur de B2, afin de travailler avec les scientifiques en présence.

 

Plus qu'un prototype : rendez-vous à Auz'art citoyen

Lors de la manifestation organisée par l'association Rats d'art en novembre 2014 à Auzeville, "Auz'art citoyens", un "protolotus" qui met en exergue la matérialité physique du lotus a été présenté. Les dimensions étaient de 6m x 4m. Réalisé dans une bâche dite classique et non traitée pour limiter l'adhérence des gouttes de condensation, comme pour le Lotus Alpha, nous sommes devant la poétique formelle de ce lotus dans le hall d'entrée de la Mairie d'Auzeville. (voir article Jardin de rosée Auzeville)

L'hygrométrie ambiante est questionnée, mais dans un espace intérieur et protégé. Le principe sera alors facilité par les installations d'une vasque d'évaporation au coeur du lotus, et un système de captation que j'ai déjà expérimenté avec la pièce "le nuage qui pleut" (Cf dans ce blog) avec un élément naturel : du sel...

Le " jardin" fut dessiné par la trace de l'hygrométrie captée, s'écoulant jusqu'au sol peint en noir, réseau de cristalisation poétique.

 

 

Contexte global : plasticienne en recherche

Je suis doctorante en Arts Plastiques au sein du Laboratoire LL@ CREATIS et travaille sur la théorie des dispositifs plastiques au sein de ma pratique artistique.

La thématique principale de mon questionnement est le lien de l’homme au paysage.

La perception physique, représentative et imaginale de ce lien.

 

J'utilise principalement l’item et la métaphore de la présence ou l’absence de l’eau, afin de resserrer, et inclure la dynamique de transformation qui s'opère : des états éphémères, changeants.

 

La matérialité est au centre de cette inquiétude, selon les niveaux (physique, représentation, imaginal).

 

La question de l'espace et de sa contemporanéité est aussi questionnée au travers des techniques et technologies de communication des objets entre eux, en low tech et bas débits.

 

 

Je m’appuie sur certains résultats positivistes issus de la recherche fondamentale environnementale, le domaine de la géographie contemporaine et la biomimétique principalement, qui effectuent déjà des transversalités vers la géologie, climatologie, l’hydrologie, la biodiversité, l’humanité…, mais aussi sur des résultats issus des mêmes paradigmes de recherche que la méthode qualitative (l’anthropologie socioculturelle, la philosophie, les Arts plastiques… ), afin de cerner l’actualité de la recherche concernant mon objectif, me situer vis à vis de ces théories et essais, et devenir une force de proposition plastique et conceptuelle pouvant apporter un regard sur certaines notions contemporaines de la perception du paysage.

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

À propos

Présentation des travaux plastiques et théoriques.