Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 Apr

Projet Omnibus général 0ctobre 2011 à Avril 2012

Publié par Béatrice Darmagnac  - Catégories :  #Résidences

 

logomnibus.jpg

 

http://laboratoire-omnibus.over-blog.com/article-beatrice-darmagnac-en-residence-dans-le-laboratoire-86751393.html

 

Une restitution est en cours de réflexion sur le territoire du Grand Tarbes pour les travaux sur table élaborés durant cette période.

L'Exposition Résilience est en cours de préparation au sein de l'association Omnibus.. 

Béatrice DARMAGNAC / « Résilience » 16 mai – 30 juin (le 16/05) 

Béatrice Darmagnac présente un ensemble de pièces qui rendent compte de sa réflexion sur le paysage et les matériaux qui le composent, dans leur évolution au cours du temps et sous l’effet d’aléas extérieurs. Elle s’intéresse au phénomène d’érosion, de mutation ou de résilience, et met en scène des phénomènes naturels observés lors de ses études sur le terrain avec des matériaux ordinaires, utilitaires ou pauvres.  

 

 

 

Retour à la peinture.

 


377132_326653037348355_100000109849355_1493471_1624249306_n.jpg 

Matériel. ©Béatrice Darmagnac.

 

 

 

 

 

 

 

 

Glissement de terrain rotationel

 

      389485_326653080681684_100000109849355_1493472_1278401583_n.jpg

Glissement de terrain rotationnel. Gouache noire, mur peint en acrylique blanche. 150 x 300.
Photographie  peinture phase 1 intermédiaire restes des tracés. Association Omnibus. 2012. ©Béatrice Darmagnac.

 

309813 326653190681673 100000109849355 1493474 577507846 n 

Glissement de terrain rotationnel. Gouache noire, mur peint en acrylique blanche. 150x300
Photographie documentaire  installation de l'atelier Association Omnibus. 2012. ©Béatrice Darmagnac.


glissement-fini.jpg

Glissement de terrain rotationnel. Gouache noire, mur peint en acrylique blanche. 150 x 300.
Photographie  peinture phase 1 intermédiaire Association Omnibus. 2012. ©Béatrice Darmagnac.

 

533677 418094478204210 100000109849355 1760842 870668146 n

Glissement de terrain rotationnel. Gouache noire, mur peint en acrylique blanche. 150 x 300.
Photographie  peinture phase 2  définitive Association Omnibus. 2012. ©Béatrice Darmagnac.

 

Comment exprimer le principe de paysement ?
J’appartiens à un territoire que j’arpente et connais de manière sensible, émotionnel, soit esthétique.
Je complète cette connaissance par des étaies scientifiques que je n’hésite pas à abattre afin de prendre conscience de la stabilité de
mes idées, concepts, intuitions. Sans viser l’édifice, je constate que les choses se tiennent.
Mais j’aime les ruines. Non pas pour le plaisir de voir s’écrouler les idées ou les êtres, mais pour révéler les faiblesses de certains
points, magnifier la beauté du reste : la résistance, la persistance.
Ici je décide de sortir un dessin schématique scientifique de son support originel de livre, lisse, référencé.
Je change les dimensions de 6x3cm pour 150x300. La surface du mur est crépie légèrement, rendant difficile le tracé net. J’insiste.
Les légendes sont ôtées, seul le titre demeure.
Je laisse la fresque quelques temps dans un état transitoire de peinture au plus près du détail, car la pièce finale est l’érosion de la
peinture par des gestes rotationnels et glissés, détériorant l’image, tout en laissant un vestige de tracés, devenant eux primordiaux.

 

 





Le trait de la turbulence

 


Reproduction du premier enregistrement d'un tremblement de terre, le 17 avril 1889, par Von Reben Paschwitz.
Le 18 avril 1889 à 2h07 du matin avait eu lieu un tremblement de terre à Tokyo, qui est à 9heures de décalage horaire.


387802 335843073096018 100000109849355 1521874 1257636100 n

 Petite vue générale.1889 April 17. GR.M.T.Postdam. 120 x 110. Gouache noire, mur blanc de galerie. Résidence Omnibus 2012.

387802 335843073096018 100000109849355 1521874 1257636100 n
1889 April 17. GR.M.T.Postdam. 120 x 110. Gouache noire, mur blanc de galerie. Résidence Omnibus 2012. ©Béatrice Darmagnac.


 

postdam 5

©Béatrice Darmagnac. Vue détail de peinture. Ici j'ai envie de donner un deuxième titre : Town on fire, sur ce gros plan.

 


Peinture d'un graphique scientifique.

Peinture d'un signe qui devient presque idéogramme. Le gros plan suggère une ville et une nature perturbée par la catastrophe.

 



 

 

Jeu d'absence

jeu d'absence

©Béatrice Darmagnac. 2010

1.42graines Tarbes   ©Béatrice Darmagnac.2010


Évolution du projet durant la résidence

Vision noire ou utopie ?

 

Une pratique à la limite du terrorisme végétal et de l’utopie post apocalyptique a vu le jour ces dernières années. Selon plusieurs sources, un « jardinier du futur » s’emploierait depuis deux ans à semer des graines pyrophytes dans différents coins du monde.

 

Dans le climat actuel, balayé par l’inquiétude quant à la dégradation de notre environnement, marqué par la catastrophe de Fukushima et l’engouement étrange face à une probable fin du monde en décembre 2012, ce geste précurseur soulève un questionnement latent.

En effet, on peut s’inquiéter de la levée de dormance de ces graines : conditions extrêmes, acidités de fumées, scarification de la graine après explosion, température élevée…

Actuellement cachées et protégées dans des constructions ou des ruines, loin des conditions de germination, elles seraient donc vouées à éclore en cas de catastrophe ultime, qu’elle soit d’origine naturelle ou humaine.

 

Cet acte serait-il une possibilité de jardin, invisible à ce jour, destiné à offrir une chance aux générations survivantes - à condition qu’elles existent - ou plus simplement à reconduire la vie, sans l’Homme ?

Vision noire ou espoir, une initiative à suivre de près.

©Béatrice Darmagnac et Erika Bretton


 

 

 

Paysages mémoriels    

 

 

nico friedrich©Béatrice Darmagnac.

Série Peintures performances. 2012 Résidence laboratoire Omnibus.

 

arbres-et-nuages.jpg

Arbres et nuages.Peinture performance. Gouache noire, acrylique blanche, eau. Photographie d'installation. 2012 Résidence laboratoire Omnibus. ©Béatrice Darmagnac.

 

 

Intentions :

 

Vient le temps de la remise en état des lieux de l'association Omnibus, occupés lors de ma résidence. De octobre 2011 à avril 2012 j'ai opéré dans leur locaux, expérimentant, découvrant, réorientant.

Il est des gestes que l'on considère plus important que d'autres.

Je devais effacer.

C'était là pour moi une possibilité d'érosion qui s'offrait.

Et l'évidence émergea : le rendu de l'effecement était plus intéressant que la fresque initiale réalisée dabns le cadre de ma participation à la vente aux enchères pour l'est du Japon, frasque espace dans laquelle une série de photographie "à la Friedrich" avait été prises.

Des coulures, des tâches, des amas de matière, aléatoires se révèlaient.

Le mur, le sol, déjà investis dans le travail précédent et compris dans l'espace fresque se transformaient.

Il m'a semblé indispensable de les pousser dans le champ de l'art d'une façon encore plus importante que le travail originel néttoyé.

J'ai choisis de cadrer, souligner ce que je percevais, c'est à dire encore et toujours des paysages, des portions de territoires.

La grisaille, vaporeuse comme les Delocazioni de C.Parmiggiani, aux formes s'aggripant aux modelés du mur, leur donnant leur stature, est le matériau primordial. Le pigment pur, l'eau. Comme une dépôt de poussière que j'affectionne dans d'autres travaux, ou de suie.

 

 

chateau-et-mont.jpg

Chateau et mont.Peinture performance. Gouache noire, acrylique blanche, eau. Photographie d'installation. 2012 Résidence laboratoire Omnibus. ©Béatrice Darmagnac.

 

 

 

il a neigé

Il a neigé.Peinture performance. Gouache noire, acrylique blanche, eau. Photographie d'installation. 2012 Résidence laboratoire Omnibus. ©Béatrice Darmagnac.

 

 

le-marcheur-vers-la-tempete.jpg

Le marcheur dans la tempête.Peinture performance. Gouache noire, acrylique blanche, eau. Photographie d'installation. 2012 Résidence laboratoire Omnibus. ©Béatrice Darmagnac.

 

 

mon-fuji.jpg

Mon Fuji, Hommage à G.Peinture performance. Gouache noire, acrylique blanche, eau. Photographie d'installation. 2012 Résidence laboratoire Omnibus. ©Béatrice Darmagnac.

 

 

tempête et sommet 

Tempête et sommet.Peinture performance. Gouache noire, acrylique blanche, eau. Photographie d'installation. 2012 Résidence laboratoire Omnibus. ©Béatrice Darmagnac.

 

 

montagne et foret

Montagne et forêt.Peinture performance. Gouache noire, acrylique blanche, eau. Photographie d'installation. 2012 Résidence laboratoire Omnibus. ©Béatrice Darmagnac.

 

 

tourmente et lac

Tourmente et lac.Peinture performance. Gouache noire, acrylique blanche, eau. Photographie d'installation. 2012 Résidence laboratoire Omnibus. ©Béatrice Darmagnac.

 

 

 

 


Commenter cet article

À propos

Présentation des travaux plastiques et théoriques.