Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 Jul

Shorty Darmagnac/Martel

Publié par Béatrice Darmagnac  - Catégories :  #Préoccupations principales

Révéler une temporalité par le dispositif technique.
SHORTY
Shorty.Vidéo. Collaboration Darmagnac/Martel . Capture d'écran. 201O CNAC Le Parvis. ©Béatrice Darmagnac.
AMBIGUITÉ TEMPORELLE

Cartel : Réduction du temps de programmation lumière (passage de 50 mns à 40s) de Rémi Cassadet sur le spectacle “toi tu serais un fleur et moi à cheval” de la compagnie du “ théâtre
à cru”, mise en scène et direction Alexis Armengo. Avec les acteurs Laurent et Camille. Réalisation Béatrice Darmagnac et Stéphane Martel.
 
Je cherchais à jouer avec les unités fondatrices théâtrales : unité de temps, de lieu, unité d’action.
Dans ce travail j’ai utilisé les équipements professionnels de techniques de régie spectacle.
Je me suis rapprochée de la programmatique du pilotage des déploiements des on/off électriques sur l’ensemble de l’implatation lumineuse d’un évènement théâtral, constituée de Pare, Pc, découpes, poursuites, cycloides...

Je désirais intervenir dans le programme et constater l’érosion dans le réel.
En modifiant l’organisation du temps de cette programmation, séquence définie, je joue avec l’unité fondatrice temporelle. Je suis au coeur de ma préoccupation.

J’ai alors distordu, en collaboration avec Stéphane Martel, régisseur lumière de la Scène Nationale du Parvis, une séquence lumineuse de 50mns en la réduisant à 40s, et observé ce qui se passait.
Les unités de lieu et d’action sont intactes.
La durée de l’évènement est réduit.
Le lieu est le même.
La narration persiste malgré l’accélération.

Je filme le résultat de cette altération, et choisis de vidéoprojeter au plus près de l’échelle 1 et en temps réel de déroulement. Ce n'est pas un montage accéléré.

Commenter cet article

À propos

Présentation des travaux plastiques et théoriques.